Conseils pour
le travail préparatoire à l’année de terminale en philosophie

Pour les élèves qui veulent se familiariser pendant l’été avec l’attitude philosophique et ce qui les attend pendant l’année de terminale, nous vous conseillons d’abord de lire le programme officiel qui concerne cette discipline et que vous pouvez consulter à l’adresse suivante : http://www.education.gouv.fr/bo/
Celui-ci fixe explicitement les objectifs de cet enseignement :
« L’enseignement de la philosophie en classes terminales a pour objectif de favoriser l’accès de chaque élève à l’exercice réfléchi du jugement, et de lui offrir une culture philosophique initiale. Ces deux finalités sont substantiellement unies. Une culture n’est proprement philosophique que dans la mesure où elle se trouve constamment investie dans la position des problèmes et dans l’essai méthodique de leurs formulations et de leurs solutions possibles ; l’exercice du jugement n’a de valeur que pour autant qu’il s’applique à des contenus déterminés et qu’il est éclairé par les acquis de la culture.
La culture philosophique à acquérir durant l’année de terminale repose elle-même sur la formation scolaire antérieure, dont l’enseignement de la philosophie mobilise de nombreux éléments, notamment pour la maîtrise de l’expression et de l’argumentation, la culture littéraire et artistique, les savoirs scientifiques et la connaissance de l’histoire. Ouvert aux acquis des autres disciplines, cet enseignement vise dans l’ensemble de ses démarches à développer chez les élèves l’aptitude à l’analyse, le goût des notions exactes et le sens de la responsabilité intellectuelle. Il contribue ainsi à former des esprits autonomes, avertis de la complexité du réel et capables de mettre en œuvre une conscience critique du monde contemporain. »

La finalité de l’enseignement philosophique a donc pour fin « de favoriser l’accès de chaque élève à l’exercice réfléchi du jugement, et de lui offrir une culture philosophique initiale. », de telle sorte qu’il sera ainsi en mesure d’accéder, grâce à l’exercice de sa raison, au bon usage de l’abstraction, du concept, à la position rigoureuse de problèmes précis et à leur traitement argumenté, progressif et cohérent.
Les élèves de Terminale devront donc être capables, à la fin de leur année, de rédiger une dissertation et une explication de texte en satisfaisant aux critères suivants :
– mobiliser une culture philosophique dont les programmes précisent qu’elle n’est jamais séparable de la réflexion ;
– construire une réflexion pour répondre à une question ou pour expliquer un texte et, dans ce cadre, poser un problème lié à une ou à plusieurs notions de chacun des programmes précités ;
– conduire un raisonnement de manière rigoureuse, en définissant et en analysant les concepts mobilisés, en appréciant la valeur d’un argument et en discutant une thèse de manière pertinente et en rapport avec la ou les notions qui sont au programme et qu’elle met en jeu ;
– procéder avec méthode : introduire un problème, organiser sa réflexion en étapes en analysant les exemples, les termes ou les formulations qu’elle mobilise, enchaîner logiquement ses idées en établissant une transition entre elles, et proposer une conclusion.

Pour ceux qui voudraient déjà se familiariser avec l’exercice de la dissertation et du commentaire de texte, le CNED a mis gratuitement en ligne des cours de philosophie, que vous pouvez télécharger sur le site :
http://www.academie-en-ligne.fr/Lycee/

L’apprentissage de la réflexion philosophique se fonde sur un programme bien précis :
« Dans les classes terminales conduisant aux baccalauréats des séries générales et technologiques, le programme se compose d’une liste de notions et d’une liste d’auteurs. Elles déterminent un cadre pour l’apprentissage de la réflexion philosophique, fondé sur l’acquisition de connaissances rationnelles et l’appropriation du sens des textes. »
Cinq domaines principaux seront ainsi abordés, avec des notions plus ou moins nombreuses selon les séries (voir les tableaux du programme officiel) :
Le sujet / La culture / La raison et le réel / La politique / La morale.
Ces domaines seront abordés pendant l’année de terminale, en eux-mêmes ou combinés, au travers de problèmes philosophiques précis construits à travers les cours.

Pour préparer cette année de terminales en philosophie, il vous faut posséder une culture générale censée être acquise au cours des années précédentes, et maîtriser le vocabulaire de base. Car il vous faudra aussi apprendre et comprendre le vocabulaire spécifique à la philosophie (vous pouvez consulter par exemple cette liste minimale de mots à connaître sur ce site : http://www.maphilosophie.fr/lexique.php ), et enrichir votre culture générale.
C’est dire qu’il va falloir impérativement vous mettre à lire et approfondir vos connaissances, puisque vous devrez être capables de réfléchir sur des thèmes aussi différents que la religion, le droit, la conscience ou la morale, en passant par la logique ou la métaphysique, etc. Le futur élève de terminale se doit de composer lui-même son bagage intellectuel de lectures non seulement philosophiques au sens strict mais empruntées au fonds le plus large de la culture littéraire, historique, scientifique. La lecture d’ouvrages de ce que l’on appelle les sciences humaines et sociales ou des grands textes littéraires ou religieux est l’élément indispensable d’une réflexion maîtrisée. La poésie, le théâtre, le roman, l’essai ne peuvent que favoriser l’acuité de l’approche, la sensibilité de la réflexion.

Nous vous avons préparé deux sortes de bibliographies :
– une bibliographie minimale (I),
– et, pour les plus courageux, une bibliographie de base (II) à télécharger.
Vous pouvez aussi télécharger aux formats .pdf, .doc, .rtf, les grands textes de la philosophie, libres de droit, aux adresses suivantes (il y en a bien d’autres, que vous pouvez trouver vous-mêmes) :
http://www.culture-cpge.com/culture-generale-hec/
http://pedagogie.ac-toulouse.fr/philosophie

Pour ne pas vous décourager et vous donner l’envie de poursuivre votre préparation, le mieux serait de commencer par un dialogue de Platon ou par les deux premières Méditations de Descartes, ou encore par la lecture des premiers chapitres du Contrat social de J.J. Rousseau. Sinon, les anthologies de textes que sont les manuels de terminale demeurent utiles comme premier instrument de travail – vous y trouverez non seulement les instructions et les programmes officiels, mais aussi les définitions des mots de vocabulaire à acquérir ainsi que des extraits des grands textes de la philosophie.

I – Bibliographie minimale

Philosophie Antique
– Platon : Apologie de Socrate
– Aristote : Politique (Livre I) ; L’Ethique à Nicomaque
– Epictète / Stoïcisme : Le Manuel
– Epicure / Lucrèce : Lettre à Ménécée ; De la nature des choses

Philosophie Moderne
– Descartes : Les Méditations ; Le discours de la méthode
– Rousseau : Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes ; Le Contrat social
– Kant : Critique de la faculté de juger
– Nietzsche : La généalogie de la morale ; Le Crépuscule des idoles
– Marx : Manifeste du parti communiste ; L’idéologie allemande

Philosophie contemporaine
– Bergson : L’évolution créatrice
– Sartre : L’existentialisme est un humanisme

Psychanalyse et sciences humaines
– Freud : Sur le rêve : Cinq leçons sur la psychanalyse
– Lévi-Strauss : Tristes tropiques ; Race et histoire

II – Bibliographie de base
Vous trouverez en pièce jointe (aux formats .pdf et .doc (Word)) une bibliographie de base des grands philosophes ainsi qu’une courte bibliographie à laquelle renvoient les cours de philosophie – Psychologie, psychanalyse, psychiatrie / Ethnologie, préhistoire / Biologie / Physique, mathématiques, logique / Religion / Sociologie / Histoire / Linguistique / Littérature.
Vous pouvez télécharger ce document aux formats .doc ou .pdf à l’adresse suivante :
http://philoplus.com/
Vous n’avez maintenant qu’à faire votre choix.
Bonne vacances studieuses.

ga('send', 'pageview');